Histoire de la jeunesse adventiste (J.A.)

L'article ci-dessous est traduit de « Seventh-day Adventist Encyclopedia », second edition, Review and Herald Publishing Association, 1996, vol. 11, p. 924-926 (avec l'aimable autorisation des éditeurs).

L’organisation systématique des jeunes de l’Église adventiste a été entamée en réponse aux appels lancés par Ellen White dans ses lettres écrites en Australie fin 1892 (appels qui furent présentés à la Session de 1893 de la Conférence générale). L’Église d’Adelaide, en Australie, fut la première à réagir en mettant sur pied une société des jeunes sous la direction d’A. G. Daniells. Rapidement, d’autres sociétés de jeunes surgirent en Amérique du nord et ailleurs à l’étranger.


Certes il y avait eu, à une époque encore plus ancienne, la formation d’au moins deux sociétés locales, mais cela n’avait débouché sur aucune action concertée. La première consistait en un petit groupe de garçons (et plus tard aussi de filles) organisé en 1879 par Luther Warren et Harry Fenner à Hazelton Township, dans le Michigan ; la seconde avait été mise sur pied 12 ans plus tard par Meade MacGuire à Antigo, dans le Wisconsin.


En 1893 la Société de service chrétien des jeunes avait été formée à College View, dans le Nebraska (au Union College) « pour assurer chez les jeunes une spiritualité accrue, leur engagement dans toutes les activités missionnaires par les canaux de travail existants, ainsi que leur élévation à un niveau supérieur de vie et de réflexion » (Matilda Erickson [Andross], Missionary Volunteers and Their Work, p. 13).


En 1894 le premier « Sunshine Band » fut créé sous la direction de Luther Warren, dans le Dakota du sud, et en 1896 les membres de plusieurs groupes de ce type organisés dans cet État tinrent une convention.
Plusieurs groupes de jeunes avaient été organisés par l’Église de Battle Creek à différentes époques et au début des années 1890, une Société Dorcas, composée de jeunes femmes, se réunissait au domicile d’Uriah Smith.


La Fédération de l’Ohio ouvrit la voie d’une reconnaissance formelle accordée aux groupes de jeunes. Lors du camp d’été de 1899, on adopta une résolution pour la formation d’une organisation de « Volontaires chrétiens » signataires de ce serment de service : « Reconnaissant toute la valeur du don que m’a fait le Seigneur, je me porte volontaire pour son service, partout dans le monde, où que puisse me mener son Esprit et quelle que soit la forme de service vers laquelle il puisse me diriger. »


En 1900 les jeunes adventistes d’Allemagne formèrent une organisation de jeunesse au sein de leur Église.


En 1901, le Comité de la Conférence générale avait admis la nécessité d’une direction coordonnée de ce travail, et il a alors demandé au Département de l’école du Sabbat de cette même Conférence générale de se charger de l’œuvre auprès des jeunes. Cette disposition fut maintenue jusqu’en 1907, quand la rapide expansion des activités de jeunesse amena un conseil de la Conférence générale, tenu à Gland (Suisse) en mai de cette année-là, a décider par vote que « soit créé un département spécial, avec le personnel requis, et qu’il soit dénommé « Département de la jeunesse de la Conférence générale » (General Conference Bulletin [1909], p. 327). M. E. Kern, qui s’était déjà montré actif dans l’animation de la jeunesse dans le Middle West, en fut nommé « président » et Matilda Erickson (Andross), secrétaire. On désigna aussi un comité consultatif de sept membres.

 

 

À l’occasion d’une convention sur l’école du Sabbat et la jeunesse, organisée à Mount Vernon, dans l’Ohio, du 10 au 20 juillet 1907, un nom distinctif — « Société de jeunesse des volontaires missionnaires » (Young People’s Society of Missionary Volunteers) — fur retenu pour cette organisation de la jeunesse adventiste. Lors de la session de 1909 de la Conférence générale, on adopta une résolution qui proposait la création au sein des Églises de sociétés de volontaires missionnaires junior, ainsi que la formation de responsables. Ce fut le début d’un travail spécialisé à l’intention des jeunes de la tranche d’âge 10-16 ans, années formatives s’il en est.


Les dix premières années de l’histoire du département furent caractérisées par de rapides progrès. En 1907 déjà, une Journée des jeunes figurait au calendrier de l’Église, on avait commencé un programme de « standard d’accomplissement » pour les seniors parmi eux, ainsi qu’un programme de lecture pour ce même groupe, tandis que des rapports d’activités sur le travail au sein des jeunes étaient envoyés d’Afrique et de Guyane britannique.


L’année suivante, en 1908, vit la première publication du calendrier « Morning Watch » et le choix d’un programme de lecture junior. En 1909, lors de la session de la Conférence générale, le département fut formellement reconnu comme partie intégrante de l’organigramme de la Conférence générale, conformément aux statuts de cette dernière. Le concept du « Morning Watch » frappa l’imagination des volontaires missionnaires de l’étranger et les jeunes du Japon et de l’Allemagne eurent pour la première fois, cette année-là, leur calendrier dans leur propre langue. Deux ans après, en 1911, un programme de lecture en allemand fut offert aux jeunes de ce pays alors que de l’autre côté du globe, des sociétés de jeunes adventistes étaient mises sur pied en Corée.


Avec l’année 1912, le travail du département avait crû dans de telles proportions qu’il lui fallait les services d’un secrétaire de terrain, responsabilité que Meade MacGuire accepta d’assumer. En 1913 les jeunes hispanophones eurent droit à leur « Morning Watch » et à un programme de lecture dans leur langue. Cette année-là, une Société de jeunesse fut créée en Hongrie, au cœur de l’Europe.


En 1914 la Church Officer’s Gazette, fondée récemment, commença à publier les programmes des rencontre de jeunesse senior et junior, des calendriers « Morning Watch » furent pour la première fois imprimés en Chine, et les programmes de lectures suédois et danois-norvégiens furent lancés. Cette même année se réunit à Shanghai, en Chine, la première convention à l’étranger de travailleurs de la jeunesse.


En 1915 démarra le plan senior d’année de la Bible et un conseil important, consacré à l’œuvre en plein développement du Département de la jeunesse, se réunit à St. Helena, en Californie.
En 1916 on réalisa le premier recensement de la  jeunesse dans l’Église adventiste et on confia aux département de volontaires missionnaires des unions la responsabilité administrative du travail avec la jeunesse, jusqu’alors assumée par le seul Département des volontaires missionnaires de la Conférence générale.


La dixième année d’existence du département (1917) fut celle du début du plan de lecture pour l’année de la Bible junior. En avril cette année-là, un numéro spécial du Youth’s Instructor  commémora le dixième anniversaire de la mise sur pied du département au niveau de la Conférence générale.

Peu après cette date, le département a élaboré des plans de lecture supplémentaires pour la jeunesse de l’Église et, dans les années 20, a mis tout spécialement l’accent sur le travail auprès des groupes d’age junior. En 1926 le premier camp des volontaires missionnaires junior fut organisé à Town Line Lake, dans le Michigan, et en 1928 le système des certificats d’aptitudes pratiques (« Vocational Honors ,» actuellement dénommés « AY Honors » ou badges) fut instauré.


C’est aussi en 1928 que se tint le premier congrès de la jeunesse. Organisé à Chemnitz, dans la partie orientale de l’Allemagne, il rassembla les jeunes adventistes d’Europe. Quelque 3 000 délégués et visiteurs s’y rendirent, en provenance de tout le continent (hormis la Russie) pour mettre en commun leurs expériences et apprendre comment devenir de meilleurs volontaires missionnaires.


En 1930 fut créé le cours de « Maître camarade » (« Master Comrade ») devenu plus tard le cours de « Maître guide, ») et 53 de ces Maîtres camarades se virent décerner leur badge en 1931.(...) Pour contribuer au développement du programme de camps, un manuel pour responsable, le Camp Leader’s Handbook fut publié en 1932 et une Ligue d’études supérieures et de service fut inaugurée en 1939. Elle proposait quatre domaines d’étude pour préparer les volontaires missionnaires à mener des réunions à domicile, à s’engager dans le travail missionnaire général de l’Église, et finalement à conduire des réunions publiques.


En 1946, le  département proposa le plan de lecture « Character Classics, » devenu en 1971 « Encounter. » En 1947, 12 000 jeunes pleins d’ardeur se rassemblèrent au Civic Auditorium de San Francisco pour le premier congrès nord-américain de la jeunesse. C’est alors que furent lancés le slogan et le programme « Partage ta foi. » Un an plus tard, deux congrès furent organisés en Europe, l’un à Prague (Tchécoslovaquie), ville de Jean Huss, l’autre à Watford (Angleterre).


En 1950, la Conférence générale accorda officiellement son soutien aux clubs de « Pathfinders » (éclaireurs adventistes), qui fonctionnaient sous divers intitulés dans tous les Etats-Unis depuis le début des années 1920 et dont le développement avait été assuré de 1944 à 1950 par la Fédération de l’union du Pacifique.


Un autre congrès européen, avec des délégués venus d’Amérique du nord, s’est tenu à Paris en 1951, rassemblant six mille jeunes. Cette même année, le Département de la jeunesse lança la publication du MV Program Kit, magazine trimestriel proposant des indications et orientations de programmes et de leadership à l’intention des sociétés de jeunes adventistes. En 1975, ce magazine devint une revue gratuite, éditée par le département et distribuée aux responsables de jeunesse des divisions et unions, pour leurs territoires. En 1952 avait été lancée la « Légion d’honneur » des volontaires missionnaires (« MV Legion of Honor »), initiative qui n’a pas été pérennisée.


Les jeunes adventistes des Amériques se sont réunis en 1953 pour un Congrès pan-américain de la jeunesse, tenu à San Francisco, avec pour thème « Jésus-Christ par-dessus tout » et  pour dominante, l’évangélisation aux frontières.
En 1960 on a intitulé « Festival des Saintes Écritures » le troisième congrès de jeunesse d’Amérique du Nord, organisé à Atlantic City, dans le New Jersey. Un congrès mondial de la jeunesse fut organisé à Zurich pendant l’été 1969, avec la présence de 10 000 jeunes. Au fil des ans, de nombreux congrès de jeunes des divisions du monde entier ont aussi été tenus.


En 1985, le Département de la jeunesse fut intégré aux Département des ministères de l’Église de la Conférence générale.
Secrétaires : M. E. Kern, 1907–1930 ; H. T. Elliott, 1931–1933 ; Alfred W. Peterson, 1934–1946 ; E. W. Dunbar, 1946–1954 ; Theodore Lucas, 1955–1970 ; J. H. Hancock, 1970–1974.
Directeurs : J. H. Hancock, 1974–1980 ; Leo Ranzolin, 1980–1985.

Extrait de l'article "Youth Department of Missionary Volunteers" de "Seventh-day Adventist Encyclopedia", second edition, Review and Herald Publishing Association, 1996, vol. 11, p. 924-926

 

Traducteur : Claude Fivel-Démoret
Site de l'éditeur : www.ReviewandHerald.com

Église Adventiste de Pierrefitte-sur-Seine

1 rue Jules Chatenay 

93380 PIERREFITTE-SUR-SEINE

Tel : 01 48 21 42 40

Abonnez vous à notre Newsletter

© 2013 Eglise Adventiste du 7ème jour de Pierrefitte